Une attirance

Peut être es-tu là pour me faire rêver
illusion tu serais juste j’aimerais rêver.

Et repasser de mon coeur les contours froissés
non petit prince ton cœur est or, tes mots sont diamants !

Je me persuade de me tromper

Aux oubliettes inconcevables pensées.
Et ton image dans mes pensées

Ne cesse de tourner

Mon corps te supplie, mon âme t’invoque

Tornade folle aux vents tièdes et suaves….
J'accepterais volontiers avec toi de tout recommencer

J'accepterais volontiers cette lumineuse réalité
que l'immortalité nous recueille,

En sa vaste destinée

Qui ensemble nous unirait

A toujours et à jamais
Pour régner dans notre univers d'amour

Cocon tissé d’osmose et de tendresse
Et conquérir ensemble les horizons du bonheur

Je me ferai papillon pour une étoile sans berger
Rassure moi princesse d'amour
belle s’est assoupie, petit prince

Dis moi tu es bien là

Mais d’un baiser tu la réveilleras

Et pour cent ans la chérira

Dans ce monde dans cette réalité

Concrète réalité

Et si c'est le cas

Les dieux n’en ont pas douté

Peut être un jour aurais-je le privilège de t'aimer

Comme je l'ai toujours souhaité...

Peut être un jour aurais je le privilège de t’aimer

Comme je l’ai toujours rêvé…….

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site