une pièce envoutante

Entre les heures déchues

Les minutes perdues

Les secondes qui défilent

La vie s'effile

Sous toile de fond

Un ciel azuré

Qui le temps passé

S'obscurcit de toute faon

Et la Nuit fait son apparition

Dévoilant ses plus beaux diamants

Que l'on admire agréablement

Dans ce décor merveilleux

Des rôles ô combien nombreux

Sont distribués sans arrêt

Pour que ce monde ne cesse de tourner

Ecarté un instant

De tous ces acteurs

A cause d'un affreux accident

J'en suis devenu seulement

Un fervent spectateur

J'ai laissé voguer mes yeux un moment

Le long de ce qui cultive mes sentiments

Il n'est pas de pièce plus envoûtante

Que cette vie parfois déroutante

Même si les rôles ne sont que de passage

Et que doit un jour finir notre voyage.

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Commentaires (1)

1. auffred solange 29/03/2008

tres joli poeme.J voudrais dire tant de chose mais mon coeur ne veut pas réveiller de mauvais souvenirs.bisou ane29

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site