Un poème

MELANCOLIE




J’aimerais fuir ma vie

Comme une brebis fuit son prédateur

Comme les flamants fuient l’hiver

J’aimerais fuir ma vie

Comme l’enfant fuit la nuit

Comme le malade tente de fuir la douleur

Et les matelots la colère de la mer

J’aimerais m’envoler de cette terre

Oublier mes rêves mes espoirs mes Amours

Oublier mes chagrins et mes regrets

Effacer de ma mémoire la preuve de mon existence

Et courir longtemps sans m’arrêter

J’aimerais apprécier le goût de la liberté

Sans pour autant être soumis aux lois de la Réalité

Dans mes veines résonne la mélodie de mon sang

Dans mon corps la mélancolie de mon cœur

Je voudrais pouvoir souffler un moment

Pouvoir arrêter le temps

Et écouter les douces chansons de mon cœur

13 votes. Moyenne 3.92 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site