Le voyage de ma vie

Au cours du voyage de ma vie

Au bout de la quarantaine épanouie

Une muse d’amour j’ai croisée

Subtile comme je l’avais imaginé

Exquise comme je l’avais rêvé

Sensuelle et féminine comme je l’espérais

Elle inspirait ma sensibilité

Réveillait mon désir d’aimer

Elle était toi dans son identité

Toi qui hantes toutes mes pensées

Toi que je couvre d’espoir sans cesse

Puisque tu es devenue ma faiblesse

L’encre de mon cœur

Et la chaleur de mon corps

Pourrais-je dessiner ton bonheur

Ecrire une page tout en couleurs

Relatant tes plaisirs forgés d’or

Je ne sais pas vraiment

Mais je le souhaite réellement

Car tu es un rêve éveillée

Que je voudrais vivre en vrai.

7 votes. Moyenne 4.14 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site