l'amitié c'est beaucoup...

Les douleurs pleurent leur rancoeur

Quand dans des moments oppresseurs

Le chagrin enserre notre cœur

Les yeux se brouillent de sueurs

Et une main tendue pour nous éponger

Une oreille attentive pour nous écouter

Une présence à nos côtés

C’est la lumière dans notre détresse

C’est la bonté dans l’allégresse

Elle supporte nos confidences

Couleur pâle ou animé

Qu’elle dilue à son gré

Selon l’humeur et les espérances

Le temps reste impuissant

Devant ce limpide engagement

Plus puissant que de Vénus l’influence

Notre ami s’associe dans un parfum d’évidence

Aux soupirs ou aux sourires de notre existence

Il ne s’invite jamais

Mais avec subtilité, demeure notre allié.

10 votes. Moyenne 4.60 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site