L'air du temps

Je chiffonne la vie sur mes pensées qui brûlent l’inaltérable.

Incendie sans flamme dans mon cœur désarmé qui se consume. Cendres éparpillées dans l’air du soir.

La lune bronze mon visage éteint.

Les diamants du ciel m’éblouissent de leur liberté. Je leur pleure mes rancoeurs.

Ici-bas les étoiles n’existent pas. L’évanescence dissipe l’éternité.

Je baisse les yeux. La lumière des cieux pénètrent mes paupières.

Le feu de mes prières s’évapore dans la pérennité de l’horizon.

7 votes. Moyenne 3.29 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site