DEROUTANTE SAISON

Au vol des heures qui se meurent

Tout un printemps d'amour renaît dans mon coeur

C'est par ta seule image que je reçois la chaleur

Qui réchauffe mon corps fragile et anxieux

De ne pas être auprès de tes yeux

Obstinément chaque fois dans mes rêves

Je vois mon jardin comme le paradis d'Adam et Eve

Où pour la première fois j'ai voulu croquer

La pomme pour toi ma bien aimée

J'aurais voulu que ton coeur s'ouvre pour moi

Comme toutes ces fleurs épanouies de chaleur

J'aurais voulu devenir ton renouveau de couleurs

Et faire renaître toutes tes joies

Mais tu n'as pas vu le soleil dans mes yeux

Tu n'as pas senti la chaleur dans mon corps fiévreux

Tu as ignoré les printemps que je t'offrais

Ainsi que tous ces étés de tendresse que je te promettais

Tu croyais que le bourgeon des sentiments

Ne dure pas éternellement

Et que les soleils d'amour

Ne brillent pas toujours

Pourtant le paradis qui a poussé dans mon coeur

Est loin de mourir comme les fragiles fleurs

Car il n'existe pas d'hiver pour les sentiments au parfum de sincérité

C'est pourquoi ma passion pour toi brille à jamais.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site