LA CHAMBRE

 

Dans la chambre nous sommes tous les deux

J’enlève doucement l’étoffe de soie

Abritant ton diamant précieux

Pour que tu sois nue avec moi

La petite langue d'amour

Que je couvre de mes longs baisers

Et que je vois naturellement s'ériger

Attise de toi mon appétit démesuré

A toi je veux me mélanger

Sans tabou et avec intensité

Tu te frottes contre moi

Pour aviver encore plus mes émois

Entre nos soupirs haletants

Et le feu de nos sentiments

Entre l'humidité de notre plaisir

Et la rage de nous offrir

Nous nageons ensemble dans la sensualité

L'érotisme débridé et le don de nous mêmes

Tu joues avec la lance de mon intimité

Je te mange le corps entier

Nous nous mêlons sans s'arrêter

La raison mise de côté

Seule la passion nous dirige à son gré

Pour faire de nous qu'un être

Unis dans l'authenticité sans paraître.

 

 

 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site